Le but des constructions naturelles

Des troncs d’arbres, des branches de palmiers, des lianes, des feuilles de raphias et de la terre. Voilà toute la palette de matériaux que certains peuples utilisaient (et utilisent toujours d’ailleurs dans certaines parties de la planète) pour bâtir leurs maisons. Ces constructions sont les plus naturelles qui puissent exister.
Bien que réservée en grande partie aux personnes avec très peu de ressources financières, cette approche de construction présente de nombreux avantages.

Contrairement constructions standard « modernes » ou les matériaux utilisés sont produits à des milliers de kilomètres des sites de construction, les constructions naturelles favorisent l’utilisation des matériaux locaux collectés à proximité des terrains à bâtir.
Le choix du type de construction dépend ainsi de des matériaux disponibles sur place et du climat. Dans un cadre forestier par exemple, l’utilisation du bois local sera favorisée. C’est économique et on évite de gaspillage d’énergie dédié au transport. De plus, les ressources sont utilisées de façon équilibrée. On évite notamment la déforestation (bois pour les constructions) intensive de certaines régions de la planète. Le bois utilisé provient des forêts locales permettant ainsi de couper uniquement quelques arbres pour les constructions locales sans toutefois détruire tout un écosystème.

Ciment, bois composite, fibre de verre etc. Les matériaux de construction modernes subissent en général beaucoup de transformations et nécessitent ainsi beaucoup d’énergie. Les matériaux utilisés dans les constructions naturelles ne subissent que très peu de transformation et entrainent des économie sur le plan financier et énergétique. L’économie en termes d’énergie semble négligeable sur le plan d’une construction. Sur une échelle plus large avec des milliers de constructions, elle devient considérable et génère ainsi de grosses bouffées d’air pour notre planète et ses habitants.

Réduire la quantité d’énergie nécessaire pour bâtir la maison est très important. Il est tout aussi important de prendre en compte et de minimiser la quantité d’énergie nécessaire pour le fonctionnement des maisons pendant toute leur durée de vie.
Avec les constructions naturelles traditionnelles, l’énergie consommée par la maison ne pose pas tellement de soucis: Les propriétaires n’ont pas souvent assez de moyens financiers pour s’offrir le luxe du chauffage ou de la climatisation. Un compromis forcé est fait sur le confort des habitants de la maison.
En travaillant judicieusement avec les éléments naturels tels que le vent, le soleil, la lumière, il est possible d’augmenter le confort de la maison sans toutefois dépenser des fortunes pour le chauffage ou la climatisation.

J’ai eu la chance de vivre dans les maisons naturelles les plus basiques, et dans les constructions modernes les plus sophistiquées.
Grace à ces expériences, il est clair, sans aucun doute que les constructions naturelles traditionnelles sont loin d’offrir le confort et la sécurité nécessaire aux habitants. Malgré l’utilisation des matériaux à 100% naturels, elles ne sont pas non plus les plus saines.
Les constructions modernes sont aussi loin d’être parfaites. La quantité d’énergie requise pour la construction et leur fonctionnement est énorme. L’impact sur l’environnement est très négatif et contribue à rendre toute la planète malade. Les espaces intérieurs des bâtiments modernes sont tellement artificiels qu’il est facile d’oublie la simple sensation de respirer de l’air frais.

Il est aujourd’hui important de trouver un juste milieu entre la maison en terre battue dans un village d’Afrique centrale et une maison en bois en Europe préfabriquée en Chine. Les nouvelles techniques et connaissances en termes de design doivent être appliquées aux constructions traditionnelles afin d’améliorer le confort et par la même occasion la santé et le bien-être des habitants. D’autre part, ces mêmes techniques doivent permettre aux constructions modernes de réduire la consommation énergétique démesurée, éliminer l’utilisation des substances nocives, rapprocher les maisons de la nature et ainsi améliorer le bien-être et le confort des habitants.

Au final, le but des constructions naturelles est de mettre à la portée de tout un chacun une maison saine, confortable, une terre fertile pour faire germer les graines du bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *